22/08/2005

ACAPARADE A LIEGE !

Rendez-vous
à Liège
le samedi
17/09/2005

17:25 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/08/2005

A voir au Proscénium à Liège en septembre

 Espèces menacées
 
Une pièce de Ray Cooney, adaptée en français par Michel Blanc et Gérard Jugnot, présentée à Liège, au Théâtre Proscénium (28, rue Souverain-Pont) tous les samedis du mois de septembre 2005 à 20 h 30 dans une mise en scène de Jean-Paul Delens avec Barbara Bovy, Dominique Detilloux, Patrick de Froidmont, Eric Martello, Etienne Gotier, Alain Piel, René Dupont et Willy Rinckens
 
A l’instar d’autres pièces du même auteur, c’est une “Cooney Farce”, comme disent les Anglais. Il s’agit d’une mécanique infernale qui, une fois mise en route, ne peut plus être arrêtée, ni même vraiment contrôlée, jusqu’au dénouement final, qui intervient de façon surprenante, mais cependant assez logique. Au début, le ressort comique est déjà remonté à bloc, et il se détend dès la première minute, emportant le spectateur dans un tourbillon de gags, de malentendus et de quiproquos qui déchaînent le rire pratiquement à chaque instant, mettant à mal aussi bien les abdominaux du spectateur que ses zygomatiques ! Et ça va vite - il faut s’accrocher, comme dans les montagnes russes.

Et le parallèle avec les montagnes russes est tout à fait pertinent, car le héros de l’histoire passe sans transition par des hauts et des bas, saute d’une difficulté à une solution pour retomber dans un problème encore plus compliqué que le précédent, pratiquement sans pouvoir reprendre son souffle.

Pour les spectateurs, c’est un plaisir ébouriffant - pour les comédiens c’est un bonheur, mais c’est également un sacré défi, car il s’agit de tenir un rythme endiablé pendant environ une heure et cinquante minutes, dans un mouvement scénique réglé à la seconde près, où chaque geste, chaque objet, chaque entrée et chaque sortie ont une fonction précise et doivent respecter un placement, un ordre et un minutage très rigoureux. Un beau travail de comédien, très formateur !

Les “espèces” dont il s’agit, ce ne sont pas des animaux en voie de disparition. Non ! C’est de l’argent, des sous, du blé. Elles sont menacées, parce que le héros de l’histoire les a trouvées, mais risque de les perdre, alors qu’il ne veut qu’une chose : les utiliser pour quitter son minable pavillon de la banlieue vaudoise et pour recommencer une nouvelle vie.

Lui veut les garder, alors que sa femme veut les rendre. Oui, mais à qui ?

Pris dans une suite d’événements qui les dépassent, ils vont tous les deux tenter de s’en sortir en se lançant dans des mensonges plus invraisemblables les uns que les autres, et créer des situations de plus en plus comiques, pour notre plus grand plaisir.

Une pièce dont on peut dire qu’elle nous change de l’habituel vaudeville et du tout-venant du théâtre de boulevard. Une pièce intelligente, fine, rythmée (ô combien !), sans aucune vulgarité, mais légère et sans prétention, qui fait passer au public un très bon moment de détente et de rire réparateur.

Un spectacle revigorant !

 
Réservations indispensables au 04/221 41 25.
 
 

21:53 Écrit par Rutabaga vous invite | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |